Rechercher
  • Dystopie

Règles : Le système DixSEC

Nous n'avons pas souhaité utiliser un système générique pour Dystopie, car nous voulions un système sur mesure pouvant répondre à nos différentes exigences : avoir un système simple et rapide, sans trop de calculs savants ; reflétant le côté réaliste et sombre du jeu ; mais permettant aussi aux joueurs de faire à des moments précis des coups d'éclat et des actions extraordinaires.


Les outils nécessaires:

Des dés 10,

un couple original caractéristiques/compétences,

et une bonne dose de gestion.


A vos scalpels, on dissèque:


  • Les jets de dés.


Les capacités de votre personnage sont définies par des caractéristiques correspondant à ses facultés innées (score allant de 1 à 5) et des compétences acquises durant sa vie grâce l'expérience (score compris entre 2 et 9). La part aléatoire inhérente à toute action se fera classiquement par un jet de dé.

Dans Dystopie, pour savoir si votre personnage réussit ou non une action, vous devrez lancer un nombre de dés 10 faces égal au score de la caractéristique utilisée. Chaque résultat inférieur ou égal au score de la compétence utilisée vous donnera un succès.

On comptabilise ensuite simplement le nombre de succès réalisés.

Le degré de réussite correspond au nombre de succès.

Ainsi vos chances de succès ne sont limitées que par vos propres connaissances.


Le nombre de succès à réaliser pour réussir votre action dépend de la difficulté de cette dernière. Le Maître du jeu pourra demander de 1 succès (action simple) à 5 succès (action extrême).


Plusieurs facteurs peuvent aussi moduler le nombre de dé lancés :

  • La part belle à l’interprétation : Les joueurs pourront bénéficier d'un dé supplémentaire à lancer en cas de roleplay adapté ou s'ils se placent dans une situation avantageuse. Nous voulions valoriser le beau jeu avec un petit bonus, sans toutefois pénaliser les joueurs débutants qui n'auraient pas l'assurance de se lancer dans un discours emphatique.

  • L’utilisation de stimulants, drogues et stupéfiants.



​Les combats:


Pour déterminer votre ordre d'action, vous ajouterez un dé dix faces à votre score de vélocité et vous comparerez le résultat à celui des autres joueurs.

Le joueur ayant le plus haut score agit en premier.

A son tour, chaque joueur dispose d'une action simple (défense gratuite, déplacement simple, rôle play) et d'une action complexe (attaque, manoeuvre de combat, utilisation de capacité spéciale).

Afin de rendre les combats plus dynamiques et de vous permettre d’effectuer des actions sur mesures vous aurez accès à différentes manœuvres de combat : au corps à corps, de tir, et de mouvement.

Pour des combats fluides et rapides, les dégâts sont comptabilisés en ajoutant la marge de succès du jet d'attaque et les dégâts propres à l'arme. Sans de jet de dés supplémentaires.


  • Les points SEC et leur gestion.


Les points de Spiritus, Corpus et Énergie (points SEC) sont au cœur du système de règles.

Ils représentent la capacité d’un personnage à dépasser ses limites et à puiser dans ses réserves pour accomplir des actions exceptionnelles.

Les points de Corpus symbolisent le dépassement de soi sur le plan physique. Les points de Spiritus représentent la faculté à transcender ses aptitudes cognitives. Enfin les points d'Énergie peuvent correspondre aussi bien à des actions physiques que mentales mais ils sont adaptés aux Éveillés, aux Transfigurés et plus largement aux porteurs d’implants cybernétiques.


Les joueurs ont la possibilité, quand ils le désirent, de faire appel à leur points SEC pour la réalisation d’une action. Chaque point dépensé octroie un dé supplémentaire à lancer et permet donc de dépasser son nombre de succès maximum habituellement réalisable.


Attention toutefois, le nombre de points SEC n’est pas infini et il faudra gérer au mieux son pool de points pour les actions vraiment importantes aux yeux du personnage.

Le repos permet de récupérer progressivement les points utilisés.


Ce n’est pas tout ! Les points SEC servent aussi à ignorer les blessures superficielles, à réaliser des actions complexes et à déclencher des capacités de Psyconscience, de Mutation et des fonctionnalités cybernétiques.

Leur bonne gestion est donc primordiale.


Certains personnages n'hésiteront pas à faire appel à des drogues et stupéfiants pour augmenter leur récupération naturelle, attention toutefois aux méfaits de l’accoutumance !


36 vues
 

Formulaire d'abonnement

  • Facebook
  • Instagram
  • YouTube

©2020 par Dystopie.