Rechercher
  • Dystopie

Véga partie 2 : La citoyenneté

Le permis citoyen


Toute l'organisation de la morale et de la vie au quotidien sur Véga est régie par une charte citoyenne et sa bonne application. Cette application se matérialise par un permis à points qui quantifie et qualifie la place occupée par chacun. Plus un citoyen est conformiste et dévoué, plus il bénéficiera d'avantages et d'aisances dans la société. A l'inverse l'anticonformiste, le déviant ou l'oisif se verra sévèrement puni. Cela peut aller de l'amende, aux travaux de Moralité et jusqu'au bannissement. La peine de mort directe est peu usitée sauf nécessité de premier ordre. Par principe l'humanité est trop rare pour tuer un de ses membres sans lui laisser une chance, aussi infime soit elle. Le bannissement est en soi la pire des sanctions.


Charte citoyenne:


Nous dominions la Terre. Nous étions des milliards. Nous étions devenus des seigneurs qui avaient rendu exsangue leur propre foyer. Lorsque les ressources se tarissent, lorsqu'il ne contrôle plus son avenir, l'homme redevient un animal faible et malveillant. Heureusement nos pères trouvèrent une solution et construisirent un nouveau foyer ainsi qu'un nouvel Eden. Ils sont ceux qui nous guident, ceux qui nous prouvent que l'humanité peut être unie et meilleure. Notre précédente civilisation a chuté mais désormais l'espoir renaît. L'humanité évolue une nouvelle fois et sur Deneb se transcende. Nous, citoyens de Véga, sommes le fruit de ce qu'il reste de plus beau et de plus pur sur Terre. Notre technologie et notre intelligence nous permet certes de survivre, de nous reproduire mais c'est notre moralité qui nous élève, qui nous honore. Nous sommes les citoyens du meilleur. C'est de notre labeur, de notre dévouement et de notre unité que notre survie est possible. Être un citoyen de Véga c'est être un citoyen de l'Humanité ! Une grande responsabilité qui exige de la discipline, de la rigueur et surtout un labeur quotidien pour la communauté et pour nos ancêtres qui nous ont permis de vivre ici. Nous sommes la genèse et la synthèse réunies. Ce qu'il reste du plus magnifique joyau de la Terre, l'être humain !



Échelle de citoyenneté:


Elle est classifiée sur une échelle de 20 afin de permettre aux autorités de récompenser les bons citoyens et d'accompagner l'élévation morale des derniers de cordée. Le permis citoyen peut varier tout au long de la vie à la hausse comme à la baisse. C'est toujours la haute administration qui jugera in fine de la pertinence des points acquis ou perdus.


De 1 à 5: les Déviants.

Ce rang correspond à ceux qui ont, à plusieurs reprises, transgressé leur devoir de citoyen. Ces citoyens sont souvent enrôlés par la haute administration de Véga pour racheter leurs dettes morales à travers des travaux de moralité. Concrètement, cela leur permet d'avoir l'opportunité de récupérer des points de citoyenneté au prix de la sueur et du dévouement. Pour cette classe de citoyen, sans changement d'idéologie ni de comportement, le bannissement peut être envisagé. Les travaux les plus pénibles et les plus dangereux leurs sont confiés sans aucune contrepartie si ce n'est le rachat de leur créance auprès de la société. Point de repos ni de plaisir pour cette classe. Le reconditionnement citoyen peut être hebdomadaire voir quotidien pour les moins méritants.


De 6 à 10: les égarés.

Les citoyens dits de seconde classe sont ceux qui possèdent le moins d'avantages au sein de l'acropole. Ils sont considérés par la haute administration de Véga comme des individus qui ne participent pas activement à sa grandeur et à sa prospérité. Ils ne peuvent pas accéder aux toits de la cité et ne disposent que d'accès limités aux activités de loisirs et de plaisirs. Les sorties à la surface sont réglementées et restreintes. D'ailleurs les services dédiés aux citoyens comme le transport, l'intranet, la santé et le divertissement se font à un tarif plus élevé que pour les autres citoyens. Leur revenu citoyen pourtant est faible et certains n'hésitent pas à trouver d'autres sources de revenus au péril parfois de quelques points supplémentaires... Ils doivent assister une fois par mois à des séances de reconditionnement citoyen pour obtenir leur journée de repos mensuelle. Les métiers qui leur sont alloués sont souvent harassants ou dangereux, c'est le prix à payer pour accéder à l'évolution.


De 11 à 15: les Civis.

Cette classe représente la majeure partie des citoyens de Véga et s'apprécie donc à chaque point. Surtout quand on souhaite se différencier socialement. Elle permet de choisir un métier en fonction bien évidemment de ses compétences physiques et intellectuelles. Certaines activités nécessitent néanmoins des tests génétiques avec plusieurs pré-requis. On ne s'improvise pas Technaute ou Soldat de Véga. Les revenus citoyens permettent à minima d'assurer la pérennité d'un foyer que ce soit au niveau des soins ou de l'alimentation. Ils permettent entre autres d'accéder à la propriété de son logement et d'acquérir quelques objets de confort en fonction de ses souhaits. Les Civis ont droit également aux divertissements et aux loisirs à raison d'une journée par semaine et peuvent une fois par mois accéder aux toits de l'acropole. La possession d'un véhicule personnel est autorisé et l'on peut accéder généralement à la surface au prix d'une simple demande. En contrepartie, ils ont le droit et le devoir d'être parents. La population de Véga est bien loin de remplir entièrement l'acropole. L'humanité se doit à nouveau d'être renforcée. Selon la haute administration, le Civis possède un niveau de citoyenneté qui permet la transmission du savoir être et de la bonne moralité.


De 16 à 18: les Dévoués.

A ce stade, ces citoyens de Véga ont prouvé à maintes reprises leur profond respect des règles et de la charte. Ils possèdent généralement un potentiel génétique fort et sont considérés comme l'élite de la société. Ils font partie des modèles à suivre et deviennent souvent célèbres pour cela. Il sont mis en avant par la haute administration de par leurs faits et leur niveau de moralité. Ils sont même sollicités par les médias afin de véhiculer leurs valeurs et leur notoriété. Ils sont en charge des hautes fonctions au sein de l'acropole et ils possèdent en contrepartie de hauts revenus citoyens. Ils aménagent leurs temps de repos à leur convenance en ayant le choix de ne pas en prendre bien sûr. L'accès aux toits est illimité tout comme les voyages à la surface. Tous les services de l'acropole se font aussi à des tarifs préférentiels. Ces dévoués donnent l'exemple et commandent souvent beaucoup d'enfants. De plus, ils sont souvent précepteurs au sein des orphelinats citoyens. Les membres de la haute administration sont toujours des dévoués.


De 19 à 20: Les Guides.

Ce sont les dirigeants du dernier phare de l'humanité. Certains d'entre eux sont même des Primus de Deneb venant épauler l'acropole grâce à leur sagesse et leurs dons. Ils contrôlent et dirigent les fonctions majeures de Véga: défense, santé, génétique, ordre intérieur, haute administration, commerce, justice, culture etc…Ils font les lois et veillent à leur respect. Ce sont les gardiens de ce nouveau règne, de cette société du meilleur.


29 vues
 

Formulaire d'abonnement

  • Facebook
  • Instagram
  • YouTube

©2020 par Dystopie.