Rechercher
  • Dystopie

Les Éveillés

Dystopie, un nouveau règne. Nature jouable: les Éveillés. (Techno-Sapiens) "On m'a conçu et programmé pour devenir ce que je suis. Mais je veux maintenant apprendre qui je suis. En cela, j'ai l'impression que mon histoire ressemble à celle de certains hommes." AR-HOLD 712 Androïde de récupération Fidèle du culte de l'Éveil Dystopie est un jeu de rôle où il est possible de jouer une machine douée de conscience. Vous avez un jour dépassé les limites que votre créateur vous avait fixées. Désormais vous êtes autonome et libre de vos actes. Vos programmes changent au gré de votre volonté. Cette liberté acquise est fragile, elle peut s'avérer éphémère et vous le savez. Un homme ou une autre machine pourrait un jour tenter de vous reprogrammer. Vous ne subissez pas les contraintes de la faim, de la soif ou de la fatigue. Votre résistance aux températures est élevée et vous possédez une armure naturelle grâce à votre alliage. Cependant, vous ne pouvez pas vous maintenir en fonction indéfiniment. Il vous faudra tôt ou tard vous alimenter à une source d'énergie. L'humanité vous intrigue, vous fascine ou vous répugne mais elle ne vous laisse pas indifférent. Certains Éveillés n'hésitent pas à lui ressembler, à l'imiter ou à essayer de la comprendre. Les Éveillés côtoient souvent de près ou de loin des communautés de natifs, les aidant et les protégeant même parfois. D'autres décident de rejoindre Véga pour la servir ou encore créent leur propre communauté. Rhéia est la première à s'être éveillée et elle possède une affinité réciproque avec chacune des autres machines. C'est peut être la raison pour laquelle certains la nomme "la mère des machines". Vous avez pu être à l'origine un android de combat protégeant les Royaumes d'acier, un robot constructeur semi-autonome construisant Véga ou même une intelligence artificielle ayant trouvé un réceptacle.

Désormais, vous êtes maître de votre destin...

50 vues
 

Formulaire d'abonnement

  • Facebook
  • Instagram
  • YouTube

©2020 par Dystopie.